Tag Archives: Kosovo

Carte des pays qui reconnaissent soit le Kosovo soit la Palestine, soit les deux soit aucun


Oui au Kosovo, non à la Palestine? Non au Kosovo mais oui pour la Palestine? 

(Map of countries that ecognize Kosovo or Palestine, both or neither)
kosovo and palestine recognition
Le Kosovo fête cette année le 10e anniversaire de son indépendance. Dans le pays le plus pauvre d’Europe, gangrené par la corruption, les trafics et l’islamisme radical, la gouvernance n’est pas à la hauteur, plusieurs dirigeants étant liés à des crimes commis durant la guerre avec la Serbie.

De 1999 à 2008, le statut final du Kosovo est indéterminé, ce qui paralyse son développement politique et contribue à une situation sociale tendue. En droit international, la résolution 1244, tout en affirmant le caractère provisoire de ce statut, affirme l’attachement de l’ONU à l’intégrité territoriale de la République fédérale de Yougoslavie, remplacée en février 2003 par la Serbie-et-Monténégro dont la Serbie est l’héritière politique.

Au 17 février 2018, 116 États membres de l’ONU ainsi que Taïwan et l’Ordre de Malte ont formellement reconnu le Kosovo comme un État indépendant et souverain, néanmoins deux membres permanents du Conseil de sécurité – la Russie et la Chine – y sont opposés, ce qui est également le cas de cinq pays de l’UE, notamment l’Espagne, en prise avec l’indépendantisme catalan. Près de 20 ans après l’intervention de l’OTAN contre la Serbie, la communauté internationale reste divisée.

kosovo ethnic map
https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/e/ea/Kosovo_ethnic_map_2011_census.GIF

 

En comparant avec l’état Palestinien, en 2017, l’État palestinien est reconnu par 136 États (70,5 %) sur les 193 membres que compte l’Organisation des Nations unies.La Palestine a attendu son statut d’observateur à l’ONU pendant 65 ans.

Advertisements

La Question de l’Indépendance et les Droits des Minorités


L’organisation des Nations unies a été fondée en 1945, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, pour fournir une base de dialogue à tous les pays et éviter les guerres. À la base, il y a avait 51 pays fondateurs, dont la France. Aujourd’hui, l’ONU compte 193 membres. Le dernier État à avoir intégré l’institution est le Soudan du Sud, en 2011. Il n’y a désormais plus que quatre États sur la planète reconnus par l’ONU, mais qui n’en sont pas membres : la Palestine, le Vatican, les Îles Cook et une île du Pacifique sud.

Dans le monde actuel, les Etats multiethniques sont la norme et la majorité. La définition traditionnelle de l’Etat-nation selon laquelle un groupe national distinct correspondait à une unité territoriale n’a jamais été exactement respectée en pratique, mais, de nos jours, la mondialisation et les déplacements croissants à travers les frontières la rende totalement dépassée. Cependant des cultures majoritaires ou dominantes dans les différents pays du monde cherchent encore à imposer leur identité aux autres groupes avec lesquels elles partagent un territoire.

L’opinion dominante aujourd’hui notamment à l’ONU est que les minorités, par principe, ne peuvent pas réclamer le droit à l’autodétermination. Toutefois, certains auteurs considèrent, en revanche, que le principe d’autodétermination pourrait s’appliquer aux minorités, bien qu’ils ne donnent pas d’indication claire sur le mode de réalisation de ce principe.  Continue reading La Question de l’Indépendance et les Droits des Minorités