Tag Archives: map

Carte des pays qui reconnaissent soit le Kosovo soit la Palestine, soit les deux soit aucun


Oui au Kosovo, non à la Palestine? Non au Kosovo mais oui pour la Palestine? 

(Map of countries that ecognize Kosovo or Palestine, both or neither)
kosovo and palestine recognition
Le Kosovo fête cette année le 10e anniversaire de son indépendance. Dans le pays le plus pauvre d’Europe, gangrené par la corruption, les trafics et l’islamisme radical, la gouvernance n’est pas à la hauteur, plusieurs dirigeants étant liés à des crimes commis durant la guerre avec la Serbie.

De 1999 à 2008, le statut final du Kosovo est indéterminé, ce qui paralyse son développement politique et contribue à une situation sociale tendue. En droit international, la résolution 1244, tout en affirmant le caractère provisoire de ce statut, affirme l’attachement de l’ONU à l’intégrité territoriale de la République fédérale de Yougoslavie, remplacée en février 2003 par la Serbie-et-Monténégro dont la Serbie est l’héritière politique.

Au 17 février 2018, 116 États membres de l’ONU ainsi que Taïwan et l’Ordre de Malte ont formellement reconnu le Kosovo comme un État indépendant et souverain, néanmoins deux membres permanents du Conseil de sécurité – la Russie et la Chine – y sont opposés, ce qui est également le cas de cinq pays de l’UE, notamment l’Espagne, en prise avec l’indépendantisme catalan. Près de 20 ans après l’intervention de l’OTAN contre la Serbie, la communauté internationale reste divisée.

kosovo ethnic map
https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/e/ea/Kosovo_ethnic_map_2011_census.GIF

 

En comparant avec l’état Palestinien, en 2017, l’État palestinien est reconnu par 136 États (70,5 %) sur les 193 membres que compte l’Organisation des Nations unies.La Palestine a attendu son statut d’observateur à l’ONU pendant 65 ans.

Advertisements

A beautiful italian map of Palestine drawn in 1570// Une carte de Palestine faite en 1570.


Palestine 1570 map carte

  • Abraham Ortelius after Tilleman Stella. “Palestinae sive totius Terrae Promissionis, Nova Descriptio.” From Theatrum Orbis Terrarum. Antwerp: Aegidius Coppen Diesth, 1570-1575.

This map is of particular significance because it was the first map of the Holy Land published by Ortelius. Done in original color, this map has many important decorative and geographic features.

In the upper cartouche, Ortelius pays tribute to the promised land with all its goodness and holiness by quoting one of the most famous passages relating to the Holy Land. The map relays both biblical and modern geography and sets a precedent for maps of Holy Land for the next three centuries. Included in this map is the path taken by the Israelites from Ramses (Egypt) past Mount Sinai to Jericho. Biblical sites are depicted by churches, interestingly Jerusalem is not given great prominence in the map. The Holy Land is divided into the lands of the twelve tribes, Judeae and Samaria.

Along with their historic significance, Ortelius’ maps are noted for their delightful design and unusual Dutch coloring. They are decorative pieces in the finest Renaissance tradition, with elegant lettering, elaborate mannerist cartouches, sailing ships, and other charming features.

Credit: @Pinterest via Noor Abu