Tag Archives: reactions

Est ce que la femme algérienne aime que son homme l’a frappe, la réponse de cette femme m’a abasourdi !


Selon le ministère de la Santé Algérien et HuffPost Maghreb  près de “60% des femmes algériennes estiment que le mari a le droit de frapper son épouse”. Une citoyenne, interrogée par la chaîne de télévision Ennahar dans un “reportage” diffusé ce samedi 25 mars 2017 sur les violences conjugales, estime que le mari qui frappe son épouse est “rejla”. Et cette violence devrait “faire plaisir” à “toute femme algérienne … pure”.

Ce passage fait le buzz sur les réseaux sociaux. Et les internautes s’indignent sur Facebook et Twitter des déclarations de cette femme. D’autres téléspectateurs dénoncent plutôt la thématique abordée par cette chaîne, accusée de “chercher à normaliser les violences faites aux femmes” auprès de l’opinion publique.

Dans ce “reportage”, filmé vraisemblablement ce week-end dans un centre commercial à Alger, des hommes et des femmes mariés ont été interrogées sur leurs opinions à propos des violences faîtes aux femmes. Le présentateur leur demandait carrément s’ils frappaient ou s’ils “ont eu” à frapper leurs épouses, se montrant même surpris par les réponses négatives.

Tandis que des pères de familles reconnaissaient, timidement, avoir déjà “eu” à lever la main sur leurs femmes ou tentaient de justifier un tel comportement, d’autres se montraient plutôt offusqués par la question, en se référant directement aux préceptes du prophète Mohammed. “Impossible …”, affirmaient-ils.

Le présentateur de la dite-chaîne a également interrogé des femmes mariées et les opinions semblaient tout aussi divergentes. Certaines estimaient que le mari a bien le droit de frapper son épouse et que cette dernière “ne doit pas atteindre ce stade”. D’autres ont qualifié cette violence de “lâcheté” et de “faiblesse”.

Mais c’est bien un passage particulier qui fait le buzz sur la toile. Interrogée à son tour, une femme a dit estimer que “la femme algérienne ‘pure’ devrait voir” dans cette violence “la virilité de son homme”. Et de son opinion, cette “rejla”, qui se traduit par de la violence, devrait “faire plaisir”. Rien que ça …

Des twittos se sont rapidement emparés de ce passage et dénoncé les propos de cette femme. Ils qualifiaient, ironiquement (ou pas) cette citoyenne de “sado-masochiste”. Ils ont également dénoncé le reportage réalisé par Ennahar, qu’ils accusent de “chercher à normaliser” le phénomène.

Quelques réactions:

réactions femme algérienne 1

réactions facebook femme algérienne homme qui ne bat pas sa femme

  • Source: HuffPost Maghreb

  • Advertisements

    The European Parliament has voted to freeze long-term plans for Turkey to join the EU//Vote du parlement européen pour geler les négociations d’entrée de la Turquie dans l’UE.


    Europaparl, the official site of the EU parliament , reported that the European Union lawmakers called on Thursday for a temporary halt to EU membership talks with Turkey because of Ankara’s “disproportionate” reaction to July’s failed coup, although EU governments are unlikely to take heed.

    MEPs voted 479 in favour on the motion amending EU-Turkey relations, with 37 against and 107 abstentions in a plenary session in Strasbourg on Thursday.

    Ahead of the vote, Erdogan said that whatever the EU Parliament decides, it “has no value in [Turkey’s] eyes.”

    We have made clear time and time again that we take care of European values more than many EU countries, but we could not see concrete support from Western friends … None of the promises were kept,” he told an Organization of Islamic Cooperation (OIC) conference in Istanbul on Wednesday.

    Austria has led calls to stop Turkey’s membership talks. Germany, France and most other EU states for now back continued engagement and fear putting at risk Turkish President Tayyip Erdogan’s collaboration on migration.

    This non-binding motion urges the European Commission and national governments to institute what lawmakers acknowledge would be a largely symbolic freeze in negotiations that have been going on for 11 years but have long been stalled.

    Lawmakers called for the measure earlier this week, citing concerns about human rights in Turkey. They said the country is led by an “autocrat” in the form of President Recep Tayyip Erdogan, who is seeking to “destroy” the EU. MEPs urged any negotiations on Turkey’s membership to be halted until Ankara makes a stronger effort to meet the bloc’s demands as it has been reported by Russia Today.

    According to the official announcement, the re-introduction of the capital punishment by the Turkish government would lead to a formal suspension of the accession process, say MEPs, pointing out that “the unequivocal rejection of the death penalty is an essential element of the Union acquis.”

    MEPs strongly condemn the “disproportionate repressive measures” taken by the Turkish government since the failed coup attempt in July 2016. These “violate basic rights and freedoms protected by the Turkish Constitution” itself, they say.

    According to the Independent, more than 70,000 people have been jailed under emergency laws since the aborted military takeover this summer, and 100,000 fired from public sector jobs, many in schools and universities.

    The EU agreed to accelerated talks on Turkey becoming a member of the EU in February as part of a deal which would see Middle Eastern and African refugees arriving on European shores deported back to Turkey.

    Under the terms of the February deal, Turkey was also supposed to modify its anti-terror laws to bring them into line with existing EU policy in exchange for visa-free travel for Turkish citizens to the bloc. However, Mr Erdogan has suggested that rather than do so, in the light of the July coup he would consider asking parliament to bring back the death penalty – which would definitely rule out the possibility of EU membership.

    Turkey has suggested it may instead join the Shanghai Cooperation Organisation, an economic bloc which includes China and Russia. EU leaders are due to discuss Turkey again when they meet in Brussels at a regular summit on Dec. 15-16.

    Some Reactions:

    “The best gift Turks got this year..EU is a collapsing, semi-totalitarian wannabe empire..”RT.com

    reactions-hurriyet-daily-news
    Reactions on Hurriyet Daily News

    Read More:

    Français:

    • Gel des négociations d’adhésion jusqu’à ce que la Turquie mette fin à la répression, pressent les députés

    Les députés veulent un gel temporaire des négociations d’adhésion à l’UE avec la Turquie. Dans une résolution votée jeudi, ils disent que la Turquie devrait néanmoins rester “ancrée” à l’UE. Ils s’engagent également à revoir leur position lorsque les “mesures répressives disproportionnées” en Turquie seront levées.

    “La Turquie est un partenaire important de l’Union européenne”, affirment les députés. “Mais la volonté politique de coopérer doit venir des deux parties au partenariat (…) La Turquie ne fait pas montre de cette volonté politique, et les mesures gouvernementales ne font qu’éloigner la Turquie de la voie européenne”, ajoutent-ils.

    Un arrêt temporaire des négociations entraînerait qu’aucun nouveau chapitre de négociation ne soit ouvert et l’absence de nouvelles initiatives en ce qui concerne le cadre de négociation de l’UE avec la Turquie.

    La peine capitale, une ligne rouge à ne pas franchir

    La réintroduction de la peine de mort par le gouvernement turc entraînerait une suspension formelle du processus d’adhésion, disent les députés soulignant que “le rejet sans équivoque de la peine de mort est un élément essentiel de l’acquis de l’Union”.

    Les députés condamnent fermement les “mesures répressives disproportionnées” prises par le gouvernement turc depuis la tentative de coup d’État manquée en juillet 2016. Elles “violent les droits fondamentaux et les libertés protégés par la Constitution turque”, disent-ils.

    La résolution a été adoptée par 479 voix en faveur, 37 contre, avec 107 abstentions.

    Avant la session parlementaire, le président turc avait déclaré que ce vote n’aurait «aucune valeur aux yeux de la Turquie, quelque soit le résultat». «Nous avons clairement prouvé que nous nous préoccupions plus des valeurs européennes que beaucoup de pays de l’Union, mais nous n’avons vu aucun soutien concret de nos amis occidentaux… Aucune des promesses n’ont été tenues», a-t-il affirmé.

    Depuis le putsch manqué, plus de 70 000 personnes ont été arrêtées en Turquie et plusieurs dizaines de milliers de professeurs, policiers et magistrats, notamment, ont été limogés ou suspendus.

    Image source: Wikipedia

    Lisez plus: